Listing actualités
  • Publié le : 10 décembre 2018

Le poisson fait partie des aliments indispensables pour notre santé. Son mode de cuisson peut varier : à la vapeur, frit, en papillotes ou au court-bouillon. Cependant, connaissez-vous la différence entre un poisson gras et un poisson maigre ? Et quelle est la meilleure façon de les cuisiner pour conserver tous leurs nutriments ?

Faites le plein d’oméga 3 avec les poissons gras !

Le maquereau, le hareng, la sardine, le saumon ou encore le thon font partie des poissons gras. On les qualifie de « gras » parce que leur teneur en lipides est comprise entre 5 et 12 %. Les gras apportés par ces poissons sont riches en oméga 3. Une mention spéciale est faite pour la truite dont les oméga-3 représentent 24 % des acides gras qui y sont présents.

En manger au moins une fois par semaine apporte des bénéfices notables au cœur et au cerveau. Leur consommation vous aide aussi à prévenir les problèmes de dépression. Plusieurs études ont démontré que consommer régulièrement du poisson gras diminue le risque de troubles cardio-vasculaires. En plus, le gras de ces poissons ne fait pas prendre de poids. Il est bénéfique pour le système immunitaire.

Qu’apporte un poisson maigre à votre santé ?

Quand on parle des poissons maigres, on évoque le cabillaud, le merlan, la sole et bien d’autres encore. Ils ne sont pas très riches en acide gras, leur teneur étant comprise entre 1 et 4 % seulement, mais ils sont riches en protéines. Pour conserver les vertus de ces poissons, il est indispensable de faire attention à la façon dont on les cuisine, car cela influe sur les nutriments que compose votre plat. Les poissons maigres sont moins riches en oméga 3. C’est pour cela qu’il faut soigner leur cuisson. Il est donc recommandé de préparer les poissons maigres soit au four, en soupe ou à la vapeur. Vous les assaisonnerez d’une petite cuillère à café d’huile d’olive ou de tournesol et le goût sera meilleur.

Les bienfaits des poissons sur notre santé sont indiscutables, mais il est conseillé d’en consommer deux fois par semaine tout au plus pour avoir une alimentation équilibrée. Évitez de les cuire trop longtemps qu’ils soient gras ou maigres. La longue durée de cuisson est susceptible d’altérer leur valeur nutritionnelle.