Listing actualités
  • Publié le : 26 avril 2018
oméga 3

Les oméga 3 sont des acides gras polyinsaturés appelés « bonnes graisses », car nécessaires pour le bon fonctionnement de notre état de santé. Cependant, il est important de faire la distinction entre acides gras d’origine animale et ceux d’origine végétale. En effet, en fonction de la source, les oméga 3 obtenus seront différents. Alors quelles sources privilégier ? Et quels sont leur différence ?

Les acides gras d’origine animale

Parmi les trois types d’acides gras oméga 3 répertoriés, l’acide eicosapentaénoïque ou EPA ainsi que l’acide docosahexaénoïque ou DHA sont présents dans les aliments d’origine animale. Ils proviennent plus précisément de source marine, des poissons et de l’huile de poisson. À la différence de l’acide gras d’origine végétale, ils peuvent être synthétisés naturellement par l’organisme.

Les oméga 3 d’origine animale se trouvent essentiellement dans les poissons gras comme le maquereau, le saumon, le hareng ou la sardine. Pour une consommation sans altérer les bienfaits des oméga 3, préférez la cuisson à la plancha, à la vapeur, au court-bouillon ou au four.

L’acide gras d’origine végétale

Le troisième type d’acide gras oméga 3 est l’acide alpha-linolénique ou ALA et se retrouve dans les aliments d’origine végétale. Ils sont essentiels, car seulement une infime partie est assimilée directement par l’organisme. Ils doivent subir une transformation avant de donner les mêmes résultats bénéfiques au même titre que ceux des oméga 3 d’origine animale. Ceci étant, il faudra une quantité assez conséquente d’acide gras végétal pour obtenir le même effet escompté que les acides gras marins.

Ce type d’oméga 3 est présent dans l’huile de lin, de colza, ou de noix.

Privilégier les sources animales sans oublier les acides ALA

Tous les oméga 3 ne se valent donc pas et la plupart de leur bienfait provient des acides gras d’origine marine, beaucoup plus assimilables par notre corps. Malgré tout, il est important de consommer régulièrement des acides gras d’origine végétale qui apportent d’autres bienfaits sur notre santé.

Ainsi, l’idéal est d’allier les deux sources d’acides gras. Mais si vous souhaitez bénéficier de quantités suffisantes en oméga 3, alors privilégiez les aliments d’origine animale en prêtant une attention particulière à l’origine du poisson. Ce dernier ne doit pas contenir de polluant ni de métaux lourds.

Pour compenser d’éventuelles carences ou une alimentation déséquilibrée, pensez également aux cures de compléments alimentaires en oméga 3.

Tags: