Listing actualités
  • Publié le : 2 mai 2017
vertus du dha

Encore peu connu, le DHA fait pourtant partie des aliments que l’on qualifie de « super aliments », comme la spiruline, la gelée royale, ou encore la grenade. Mais alors, qu’est-ce que le DHA, quelles sont ses vertus, et où le trouver ?

Le DHA, qu’est-ce que c’est ?

Le DHA, ou acide docosahexaénoïque, est l’un des acides gras polyinsaturés faisant partie de la famille des Oméga 3. Le corps humain n’est pas capable de produire ces acides gras, il est donc primordial de lui en apporter en quantités suffisantes par le biais de l’alimentation.
Le DHA a un rôle membranaire, c’est-à-dire qu’il permet les échanges (nutriments, oxygène, etc.), et a donc une importance au niveau du cerveau, du cœur, de la rétine et dans presque tous les organes du corps humain, de façon plus ou moins importante. Il est donc essentiel pour le développement de l’organisme, et particulièrement chez les nouveau-nés. En outre, le lait maternel contient du DHA pour assurer le bon développement du cerveau et des autres organes du nourrisson.

Les bienfaits du DHA

La DHA est surtout reconnu pour ses bienfaits au niveau du cerveau. Il y est en effet présent en grande quantité. Grâce à son rôle sur la structure des membranes biologiques (neurones, terminaisons nerveuses), le DHA permet de contribuer au fonctionnement normal du cerveau, et de prévenir le vieillissement cérébral et les maladies neurodégénératives.
Il intervient aussi au niveau de la rétine, qui fait partie intégrante du système nerveux, dans lequel de grandes quantités de DHA sont présentes.
Enfin, l’utilisation combinée d’EPA/DHA contribue à une fonction cardiaque normale, et prévient donc des maladies cardiovasculaires.

Où trouver le DHA

Comme nous vous le disions précédemment, le DHA est un acide gras qui n’est pas fabriqué par l’organisme. Ainsi, votre alimentation doit être adaptée pour fournir suffisamment de DHA à votre corps. On retrouve le DHA dans le poisson, notamment dans le saumon, le maquereau, le hareng, la sardine, ou encore le thon, le bar ou la truite. On en retrouve en plus faibles quantités dans les palourdes, crevettes ou huîtres.
Il convient également de faire attention à l’origine des produits, car dans certains élevages de poissons, les quantités d’oméga 3 peuvent être réduites pour des motifs économiques. De ce fait, l’alimentation qui leur est donnée n’en contient que peu. Les apports pour votre corps seront donc proportionnels à la teneur en DHA des poissons que vous consommez.
Un autre moyen d’augmenter votre apport en DHA, sont les compléments alimentaires. Nos gélules oméga 3 concentrées en EPA et DHA permettent de favoriser l’entretien des fonctions cérébrales et visuelles.

Tags: