Listing actualités
  • Publié le : 23 mars 2018
supplémentation vitamine D

Les vitamines sont des substances organiques dont le corps humain a besoin pour son bon fonctionnement. Qu’il s’agisse des vitamines A, B, D, E ou K, chacune possède ses propres fonctions.

La vitamine D intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore. Elle possède un effet bénéfique que ce soit pour les nourrissons, les adolescents ou les seniors. Cependant, une carence peut vite arriver. Votre médecin pourra alors vous prescrire une supplémentation, quel que soit votre âge.

 

Pour prévenir le rachitisme et un retard de croissance chez les nouveaux nés

Nous produisons de la vitamine D grâce au soleil, mais aussi à partir de certains aliments comme l’huile de foie de poisson. Cependant, les bébés ne peuvent pas être exposés au soleil comme les adultes, car leur peau est trop fragile. Pourtant, la vitamine D leur est indispensable dès la naissance. Afin de prévenir du rachitisme qui est une maladie qui atteint la formation des os, mais aussi pour assurer la minéralisation des os et des dents, une supplémentation est alors indispensable. Le lait maternel contient naturellement de la vitamine D, mais si l’apport reste insuffisant, il est conseillé de prendre du lait infantile enrichis. C’est pourquoi il est également recommandé aux femmes enceinte qui souffrent souvent de carence en vitamine D, de recourir à une supplémentation.

La période propice pour un apport de vitamine D chez le nourrisson s’effectue dès la naissance et ensuite en hiver lorsqu’ils sont plus grands. Comptez 25 à 30 mg par jour pour le nourrisson allaité. Chez les moins de 18 mois, 15 à 30 mg suffisent. Pour les enfants de 18 mois à 5 ans, ce seront deux doses trimestrielles de 2 000 mg ou de 2 500 mg, respectivement en novembre et en février.

Attention à suivre très précisément la dose recommandée pour ne pas surdoser l’apport de vitamine D chez le nouveau-né. N’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de doute.

 

Pour la solidité des os chez les enfants et les adolescents

C’est à partir de l’âge de 25 ans que la masse osseuse décroît lentement. Ainsi, la supplémentation en vitamine D chez les enfants et les adolescents est particulièrement recommandée pour favoriser la solidité des os, mais aussi pour éviter les risques de fracture à une période en pleine croissance. L’apport de vitamine D va également servir de préventif, car elle va diminuer les risques de développer du diabète.

Les deux doses de charge trimestrielle de 2 000 mg ou de 2 500 mg en novembre et en février sont également valables pour les jeunes de 10 à 18 ans. Une seule dose de 5 000 mg est aussi possible pour ceux qui craignent l’oubli.

 

Pour ralentir la diminution de la masse osseuse chez les adultes et les seniors

Passé 25 ans, la vitamine D ne va plus servir dans la croissance, mais pour le maintien de la qualité osseuse. Les personnes âgées ont également besoin de vitamine D. Une prise régulière leur permet d’éviter l’affaiblissement musculaire et la baisse des défenses immunitaires. Elle est aussi efficace pour prévenir l’ostéoporose et réduire les risques de fractures et de chutes. Comme la peau des seniors ne fabrique plus autant de vitamine D, la prise systématique est recommandée. En ce qui concerne le dosage exact, cela dépend de chaque individu. Il est conseillé de consulter son médecin.

Il est important de surveiller régulièrement son taux de vitamine D. Seul votre médecin pourra détecter une carence et vous prescrire dans ce cas une cure. Par contre, il convient de préciser que les personnes possédant déjà un taux acceptable de vitamine D, n’auront pas besoin de prendre de supplémentation, puisque cette dernière sera naturellement éliminée par le corps.

 

Tags: