Listing actualités
  • Publié le : 6 décembre 2017
Compléments alimentaires

Manger sain est le meilleur moyen d'éviter les carences alimentaires. Cependant, lorsque l’alimentation ne fournit pas les apports nécessaires en quantité suffisante, le recours aux compléments alimentaires peut être envisagé.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont définis officiellement comme des « denrées alimentaires dont le but est de compléter un régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique » (1)

Ils peuvent contenir :

• Des nutriments (vitamines et minéraux)

• Des ingrédients traditionnels

• Des plantes

• Des substances à but nutritionnel ou physiologique

• Des additifs, des arômes et des auxiliaires (support d’additifs) dont l’emploi est autorisé en alimentation humaine

Connaître la carence alimentaire pour pouvoir la combattre

Une carence alimentaire se traduit par une insuffisance d’un ou plusieurs nutriments dans le corps. Il peut s’agir de vitamines, de certains acides aminés ou de minéraux. Ce problème est souvent lié à une sous-nutrition, une malnutrition ou à des défauts digestifs.

Aussi appelée carence nutritionnelle, elle entraîne de nombreuses pathologies qu’il est possible d’éviter en diversifiant son alimentation.

Conséquences d’une carence alimentaire

Le manque de nutriments essentiels peut contribuer à un dysfonctionnement de l'organisme. 

Nous parlons ici essentiellement de carences en acides aminés, en fer, en acides gras essentiels ou encore en vitamines. Si ces carences ne sont pas compensées à temps, des maladies plus graves peuvent alors se développer.

Un individu qui souffre de carence alimentaire va développer des symptômes tels qu’un état de fatigue anormal, des désordres intestinaux, des crampes, des problèmes de surpoids, ou des troubles du sommeil.

Les personnes touchées plus gravement par un manque de protéines sont vulnérables à des maladies comme le kwashiorkor, qui touche surtout les enfants des pays pauvres n’ayant pas accès à la viande, au lait ou au poisson. Il se manifeste par un ventre gonflé, une peau craquelée et une dépigmentation se traduisant par une perte de couleur des cheveux.

Si la carence en fer provoque l’anémie, le manque de vitamines sévère peut entraîner le rachitisme, une pathologie qui touche le squelette. La carence en vitamine A, elle, affecte les yeux.

Le déficit en vitamine D provoque une fragilité des os et des dents et plus gravement l’ostéoporose.

Selon une étude de l’OMS[1], les carences les plus fréquentes sont les carences en vitamine A, vitamine D, en fer et en iode.

Comment éviter les carences alimentaires ?

Le meilleur moyen d’éviter les carences alimentaires est de varier sa nourriture. C'est le garant de l'équilibre nutritionnel. Une alimentation bien équilibrée est composée de légumes, de viandes, de poissons et de fruits.. Si vous avez des difficultés à accéder à ces denrées, les compléments alimentaires et/ou les suppléments nutritionnels résoudront sans doute votre problème, car ils permettent de combler certaines carences.

Ceci dit, si votre alimentation ne suffit pas pour combler vos carences alimentaires, cela peut être une difficulté d’absorption ou d’assimilation. Dans ce cas, consultez un médecin !

 

Source : (1) http://www.sante.gouv.fr/questions-reponses-sur -les-compléments-alimentaires.html

 

[1] Les carences alimentaires en micronutriments dans le monde