Listing actualités
  • Publié le : 5 avril 2018
oméga 3

On ne le répétera jamais assez, les oméga 3 sont essentiels pour notre organisme. Ils sont bénéfiques pour tout le corps, le cœur, le cerveau, et même la vue. En effet, ce sont des graisses essentielles au processus biochimique de l’organisme et leur caractère polyinsaturé est nécessaire pour prévenir bon nombre de maladies, notamment celles liées à la vision.

Les oméga 3 pour lutter contre la dégénérescence maculaire

Plusieurs études ont démontré qu’un apport d’oméga 3 pouvait contribuer à réduire les risques de DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age). Cette maladie, qui se caractérise par un vieillissement de la zone de la rétine, représente la principale cause de cécité chez les personnes âgées.

Les oméga 3 participent au maintien de l’intégrité des membranes lipidiques dans la rétine. Le DHA (acide docosahexaénoïque), présent dans les oméga 3, va faciliter la régénération de la rhodopsine, un pigment visuel qui intervient dans la transformation du message lumineux en image. Cet acide a également un rôle protecteur au niveau des vaisseaux et va augmenter l’activité d’une enzyme dont le rôle principal est l’élimination des débris de la rétine. Or, ce sont justement ces déchets qui provoquent la dégénérescence maculaire.

La sécheresse oculaire

Qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?

La sécheresse oculaire, aussi nommée syndrome de l’œil sec, est une sensation pénible d’avoir les yeux irrités. Cette sensation ressemble à une démangeaison inconfortable. Elle est surtout diagnostiquée quand la quantité (ou même la qualité) des larmes est insuffisante. Ce manque provoque des irritations de la cornée dont la complication est une infection oculaire. Cligner des yeux peut même devenir douloureux.

Les causes de la sécheresse oculaire sont nombreuses. Elle peut être provoquée par la prise de certains médicaments tels que les anxiolytiques. D’autres facteurs comme, la pollution, la climatisation, le tabagisme ou l’exposition en permanence au vent (en haute altitude) peuvent assécher les yeux. Enfin, le port de lentilles de contact ou le travail sur écran, peuvent également entraîner les symptômes liés la sécheresse oculaire.

Si vous constatez un assèchement au niveau de vos yeux, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologue. Il pourra rapidement évaluer la cause de vos symptômes et vous fournir un traitement adapté qui consistera, à recréer des larmes artificielles.

Le bienfait des oméga 3

Le DHA est présent dans la composition de l’œil et favorise la bonne santé visuelle. Afin de ne pas en manquer, il est conseillé de privilégier une alimentation riche en acides gras essentiels comme les poissons gras ou certaines huiles végétales.

Ainsi, combiné à une alimentation équilibrée, des études ont démontré qu’une supplémentation en DHA contribuerait à maintenir une vision normale, mais aussi à réduire les symptômes de certaines maladies comme la sécheresse oculaire. « 80% des sécheresses oculaires sont dues à un dysfonctionnement des glandes de meibomius qui fabriquent le film lacrymal, responsable de la création des larmes. Une consommation élevée d’oméga 3 et modéré en oméga 6 protège contre cette maladie. Plusieurs études (1) ont montré des effets bénéfiques des oméga-3 sur la sécheresse oculaire. » explique le Dr RAPAPORT, spécialisé en sécheresse oculaire à Paris. ( www.oeilsec.info ) Si vos yeux subissent déjà une inflammation, les sensations de brûlure et de picotements au niveau des yeux vont diminuer au fur et à mesure de la prise d’oméga 3, et ceci, jusqu’à élimination des troubles.

 

Notre laboratoire LYSI France, spécialisé dans les oméga 3, a mis au point le dosage idéal pour les personnes souffrant de sécheresse oculaire. Nous travaillons en partenariat avec plusieurs cliniques spécialisées dans le dessèchement des yeux. Tous nos produits sont naturels et garantis sans métaux lourds.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter notre site ou à nous contacter

(1) https://www.aoqnet.qc.ca/wp-content/uploads/2015/01/Effet-des-omega3-sur-yeux-secs.pdf