Listing actualités
  • Publié le : 21 août 2017
cholesterol Lysi

Le cholestérol, on en entend souvent parler, mais que sait-on vraiment de lui ? Entre bon cholestérol et mauvais cholestérol, il est parfois facile de s'y perdre. En revanche, ce que l'on sait tous, c'est que notre alimentation est l'un des facteurs à prendre en compte lors d'un excès de cholestérol, en sachant que ce dernier peut également être d'ordre génétique.

Le cholestérol, carte d'identité

Deux types de cholestérols existent : celui qu'on appelle le « bon cholestérol » HDL, et l'autre, le « mauvais cholestérol » LDL. Un français sur cinq souffre d'un excès de cholestérol.

Le cholestérol est un lipide, autrement dit, une matière grasse, qui circule dans le sang. Bien que l'on pense souvent que c'est un mauvais élément à bannir de notre corps, ce dernier est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Ce dernier le produit d'ailleurs à 70%, les 30% restants étant apportés par le biais de la nourriture. C'est en grande partie le foie, qui le synthétise.

Son rôle est fondamental car il est un des éléments constituant les membranes des cellules de notre corps en favorisant leur perméabilité à certains éléments. Il participe également à la synthèse de vitamine D, qui permet au calcium de se fixer durablement sur les os. Le cholestérol est donc un élément indispensable à notre corps, le tout réside donc dans le fait de trouver un bon équilibre alimentaire, de façon à ne pas en excéder. Le taux « normal » devant être inférieur ou égal à 2 .00 g/L, incluant bon, et mauvais cholestérol.

Les Oméga 3 et le cholestérol

Les Oméga 3 sont des acides gras polyinsaturés. Vous trouverez dans plusieurs de nos articles, une description complète de ces derniers. Nous vous invitons à vous rendre sur les textes suivants :

Concernant les effets des Oméga 3 sur le cholestérol, il faut savoir que ceux-ci n'ont pas un impact direct sur ces derniers. En revanche, les Oméga 3 ont un effet bénéfique pour lutter contre les mauvais effets du cholestérol en excès. En effet, ils stimulent la production de la lipoprotéine HDL qui transporte le mauvais cholestérol présent dans le sang pour l’acheminer vers le foie où il sera détruit.
Ils viennent faire baisser le niveau des triglycérides, ont un effet anti-inflammatoire, et diminuent les troubles du rythme cardiaque. La consommation d'Oméga 3 vient alors réduire considérablement les maladies artérielles. (Indications pour une consommation journalière de 2g de DHA)