Listing actualités
  • Publié le : 21 septembre 2017
choisir son poisson

Les Français consomment en moyenne 35kg de poisson par an ce qui place le pays au 5ème rang Européen derrière la Finlande. La multiplication des alertes ces dernières années sur les méthodes de pêches, les espèces menacées ou les poissons d’élevage conduisent le consommateur à se poser plusieurs questions avant de passer à l’achat.

Quel poisson à quelle saison ?

Tout comme les fruits et légumes, il est important de respecter la saisonnalité dans le choix des poissons pour ne pas épuiser prématurément les ressources marines et respecter ainsi les périodes de reproduction. Si certains poissons peuvent effectivement se consommer toute l’année, d’autres espèces comme le homard vont se consommer d’avril à septembre. Décembre correspondra à la pêche du bar, de l’araignée, du congre, du hareng, de l’églefin ou encore de la coquille saint jacques. En avril, il faudra privilégier le brochet, la seiche, la lotte, le saint pierre ou le lieu noir. Il est également conseillé d’éviter de manger des espèces menacées comme le thon rouge par exemple.

Les différents labels à retenir

Lors de votre choix, préférez des produits avec un label reconnu :

MSC (Marine Stewardship Council)

 

 

Cet écolabel mondial garantit une pêche durable respectant les stocks de poisson et les écosystèmes marins. Ce logo se trouve principalement sur les poissons surgelés de grande marque, sur les conserves de poissons type foie de morue ou sur certains compléments alimentaires. Ce logo est un excellent repère pour s’orienter vers une consommation responsable.

AB (Agriculture biologique)

Il garantit qu’au moins 95 % des ingrédients utilisés sont issus de l’agriculture biologique. Le mode de production est respectueux de l’environnement et du bien-être de l’animal. Le poisson certifié AB (saumon, truite essentiellement) sont forcément des poissons d’élevage.

Le Label rouge

Il représente le seul label avec une obligation de résultat en matière de goût.

Friend of the sea

“Friend of the sea” est une organisation de protection de l’environnement ayant créé le label « pêche durable » pour la pêche et l’aquaculture. Ce label prend en compte les conditions environnementales et sociales des pêcheries.

Les principaux critères de qualité

  • Le corps du poisson doit être rigide et tenir à l’horizontale dans votre main et non pas se courber.
  • L’œil doit être rebondi et brillant.
  • Les branchies doivent être rosées.
  • La peau et les écailles doivent être légèrement brillantes et humides.
  • La chair doit être nacrée et ferme.

Privilégier les circuits courts, consommez local

Si vous voulez manger du poisson frais, il faudra préférer les poissons « locaux » ou issus de la pêche française qui n’ont pas parcouru des milliers de kilomètres. Vérifiez bien le lieu de pêche ou d’élevage qui doit être obligatoirement étiqueté. La méthode de pêche est aussi en prendre en compte. Ainsi, afin de préserver l’environnement, il est préférable d’opter pour une pêche sélective et non au chalut.